Écrit par Grant Maloy Smith, l'expert en acquisition de données

Dans cette série d'articles, vous découvrirez les ADAS - Advanced Driver Assistance Systems (systèmes avancés d'aide à la conduite). Nous aborderons le sujet de manière suffisamment approfondie pour que vous puissiez :

  • Comprendre ce qu'est l'ADAS et son objectif
  • En apprendre plus sur les capteurs et les technologies utilisés pour l'ADAS
  • Voir comment les systèmes ADAS sont testés

Ceci est la partie 1 sur 4 dans cette série. Vous pouvez accéder aux 4 parties grâce à ces liens:

Partie 1. Qu'est-ce que l'ADAS? (cet article)
Partie 2. Type de capteurs ADAS utilisés aujourd'hui
Partie 3. Comment les systèmes ADAS sont-il testés?
Partie 4. Protocoles et normes de sécurité ADAS

Quel est l'objectif de l'ADAS?

Les systèmes ADAS (Advanced Driver Assistance Systems) sont des systèmes de sécurité passifs et actifs conçus pour éliminer la part d'erreur humaine dans la conduite de véhicules de tous types. Les systèmes ADAS utilisent des technologies avancées pour assister le conducteur pendant la conduite et améliorer ainsi ses performances. Les ADAS utilisent une combinaison de technologies de capteurs pour percevoir le monde autour du véhicule, puis fournissent des informations au conducteur ou prennent des mesures si nécessaire.

Autonomous driving, autonomous vehicle

Les systèmes ADAS sont aujourd'hui appliqués aux voitures, camions et bus, ainsi qu'aux véhicules agricoles, de construction et militaires.

Selon la NHTSA (The National Highway Traffic Safety Administration; l'administration nationale de la sécurité routière), plus de 36 000 Américains ont été tués dans des accidents automobiles rien qu'en 2019. La note de recherche sur les faits de sécurité routière d'août 2016 de la NHTSA a indiqué que 94 % de ces accidents étaient causés par une erreur humaine, c'est-à-dire des erreurs commises par le conducteur.

Compte tenu de cette réalité, il est facile d'imaginer le nombre de vies qui pourraient être sauvées par des systèmes ADAS efficaces permettant de prévenir un grand nombre de ces erreurs. En fait, l'IIHS (Insurance Institute for Highway Safety) estime que même les technologies ADAS disponibles actuellement pourraient prévenir ou atténuer les effets de 1,8 million d'accidents chaque année, et potentiellement sauver jusqu'à 10 000 vies par an.

Il existe plusieurs niveaux d'instincts de l'ADAS, depuis les simples caméras de recul et les capteurs d'angle mort jusqu'aux systèmes d'alerte de franchissement de ligne, aux régulateurs de vitesse adaptatifs, aux systèmes de stationnement automatique, etc. L'extension ultime de l'ADAS sera un jour des véhicules véritablement autonomes, dits "à conduite autonome", qui ne nécessiteront pas de conducteur humain. Mais dès aujourd'hui, des années avant l'arrivée des voitures entièrement autonomes, les systèmes d'aide à la conduite rendent la conduite de plus en plus sûre chaque jour.

Les entreprises du monde entier investissent des milliards de dollars dans le développement des technologies ADAS. Aujourd'hui, il est difficile de trouver un constructeur automobile qui ne consacre pas des ressources importantes à la technologie ADAS. General Motors, Volvo, Toyota, Ford, Volkswagen, Tesla, BMW, Audi, pour n'en citer que quelques-uns. La liste est longue et comprend pratiquement tous les constructeurs de voitures, de camions et d'autobus du monde.

La technologie ADAS évolue rapidement, et personne ne veut être à la traîne.

Comment fonctionne l'ADAS? 

L'ADAS fonctionne en alertant le conducteur d'un danger ou même en prenant des mesures pour éviter un accident. Les véhicules équipés de systèmes d'aide à la conduite peuvent détecter l'environnement qui les entoure, traiter ces informations rapidement et avec précision dans un système informatique, et fournir les informations correctes au conducteur.

Les véhicules équipés de systèmes d'aide à la conduite disposent d'un ensemble de capteurs avancés qui renforcent les yeux, les oreilles et la prise de décision du conducteur humain. Pouvez-vous voir dans l'obscurité ? Pas très bien, mais le RADAR le peut. Pouvez-vous écholocaliser comme une chauve-souris ou un dauphin pour déterminer s'il y a un enfant derrière votre voiture avant de passer la marche arrière ? Non, mais les capteurs SONAR le peuvent. Pouvez-vous voir dans toutes les directions à la fois ? Non, mais les caméras et les capteurs LiDAR le peuvent. Connaissez-vous à tout moment votre latitude et votre longitude exactes ? Non, mais plusieurs constellations de satellites de positionnement global dans l'espace peuvent envoyer ces informations à votre voiture, et plus encore.

ADAS sensors illustration
Différents types de capteurs ADAS utilisés dans les véhicules autonomes d'aujourd'hui

L'architecture du système ADAS se compose d'une série de capteurs, d'interfaces et d'un puissant processeur informatique qui intègre toutes les données et prend des décisions en temps réel. Ces capteurs examinent en permanence l'environnement du véhicule et fournissent ces informations aux ordinateurs embarqués du système ADAS pour qu'ils établissent des priorités et prennent des mesures. Aujourd'hui, ils sauvent des vies en prévenant des accidents qui se seraient produits sans les systèmes ADAS. Un jour, ces technologies conduiront à des véhicules entièrement autonomes.

Systèmes ADAS actifs vs. passifs

Les systèmes ADAS passifs

Quel que soit le nombre ou le type de capteurs installés, dans un système ADAS PASSIF, l'ordinateur ne fait qu'informer le conducteur d'une situation dangereuse. Le conducteur doit prendre des mesures pour éviter que cette situation ne provoque un accident. Les méthodes d'avertissement typiques comprennent des sons et des lumières clignotantes, et parfois même un retour d'information physique, par exemple, un volant qui tremble pour avertir le conducteur que la voie dans laquelle il s'engage est occupée par un autre véhicule (détection de l'angle mort).

Les fonctions ADAS passives courantes comprennent :

  • ABS - Anti-lock Braking Systems (système anti-blocage des roues) : empêche la voiture de déraper et de tourner lorsque le freinage d'urgence est utilisé.
  • ESC - Electronic Stability Control (correcteur électronique de trajectoire) : aide le conducteur à éviter le sous-virage ou le sur-virage, en particulier dans des conditions de conduite inattendues.
  • TCS - Traction Control System (système antipatinage ): incorpore des aspects de l'ABS et de l'ESC ci-dessus, afin d'aider le conducteur à maintenir une traction adéquate dans les virages et les courbes.
  • Caméra de recul : permet au conducteur de voir ce qui se passe derrière la voiture, lorsqu'il se gare ou fait marche arrière.
  • LDW - Lane Departure Warning (système d’avertissement de franchissement de ligne) : alerte le conducteur lors d'un franchissement involontaire d'une ligne continue ou discontinue
  • FCW - Forward Collision Warning (alerte d'anticollision frontale) : indique au conducteur qu'il doit freiner afin d'éviter une collision.
  • Détection d'angle mort : avertit le conducteur de la présence d'un véhicule dans son angle mort.
  • Aide au stationnement : avertit le conducteur lorsque ses pare-chocs avant ou arrière s'approchent d'un objet à faible vitesse, par exemple lorsqu'il se gare dans une place de stationnement.

Self-driving test vehicle with sensor array on the roofVéhicule d'essai à conduite autonome avec un ensemble de capteurs sur le toit.
Alena Nesterova, CC BY-SA 4.0, via Wikimedia Commons

Les systèmes ADAS actifs

Dans un système ADAS ACTIF, le véhicule prend des mesures directes. Voici quelques exemples de fonctions ADAS actives :

  • Le freinage automatique d'urgence : freine automatiquement si nécessaire pour éviter de heurter un véhicule précédent ou un autre objet, y compris les piétons, les animaux ou tout autre objet se trouvant sur la voie de circulation.
  • Direction d'urgence : dirige la voiture pour éviter de heurter un objet sur la voie de circulation.
  • Régulateur de vitesse adaptatif : ajustement de la vitesse du régulateur de vitesse pour s'adapter aux véhicules qui le précèdent.
  • Assistance au maintien dans la voie et centrage sur la voie : dirige la voiture pour qu'elle reste centrée sur sa voie.
  • Assistance embouteillage : combine le régulateur de vitesse adaptatif et l'assistance au maintien dans la voie pour fournir une aide semi-automatique au conducteur en cas de circulation dense, c'est-à-dire en cas d'embouteillages dus à la fermeture de voies, à la construction de routes, etc.
  • Stationnement automatique : l'automanipulation dans les espaces de stationnement.

Transports Canada a élaboré un excellent aperçu des fonctions ADAS passives et actives :

Avertissements de collision
Détection d'angle mort
Avertit les conducteurs de la présence d'un véhicule dans leur angle mort.
Alerte d'anticollision frontale
Détecte et avertit le conducteur d'une collision potentielle avec un véhicule situé devant lui. Certains systèmes incluent la détection des piétons ou d'autres objets.
système d’avertissement de franchissement de ligne
Surveille la position du véhicule dans la voie de circulation et avertit le conducteur lorsque le véhicule dévie par rapport aux marquages de la voie.
Aide au stationnement
Détecte les obstructions à proximité du véhicule pendant les manœuvres de stationnement.
Avertisseur de circulation transversale arrière
Détecte les véhicules s'approchant par le côté et l'arrière du véhicule lors d'une marche arrière et alerte le conducteur.
 
Interventions en cas de collision
Freinage d'urgence automatique
Détecte une collision potentielle avec des obstacles situés devant, fournit un avertissement de collision avant et applique automatiquement les freins pour éviter ou atténuer la gravité de l'impact. Certains systèmes incluent la détection des piétons ou d'autres objets.
Direction automatique d'urgence
Détecte une collision potentielle et contrôle automatiquement la direction pour éviter ou atténuer la gravité de l'impact. Certains systèmes incluent la détection des piétons ou d'autres objets.
Freinage automatique en marche arrière
Détecte une collision potentielle lors d'une marche arrière et applique automatiquement les freins pour éviter ou atténuer la gravité de l'impact. Certains systèmes incluent la détection des piétons ou d'autres objets.
Aide à la conduite
Régulateur de vitesse adaptatif
Aide à l'accélération et/ou au freinage pour maintenir une distance prescrite entre lui et le véhicule qui le précède. Certains systèmes peuvent s'arrêter et repartir.
Aide à la conduite active
Aide à l'accélération, au freinage et à la direction du véhicule. Certains systèmes sont limités à des conditions de conduite spécifiques.

Aide au maintien dans la voie
Aide à la direction pour maintenir le véhicule dans sa voie de circulation.

Aide au stationnement
Aide active au stationnement
Contrôle la direction et éventuellement d'autres fonctions comme le freinage et l'accélération pendant le stationnement. Le conducteur peut être responsable de l'accélération, du freinage et de la position des vitesses. Certains systèmes sont capables de se garer en créneau et/ou en epi.
Assistance au stationnement à distance
Gare le véhicule sans que le conducteur soit physiquement présent dans le véhicule. Contrôle automatiquement l'accélération, le freinage, la direction et le changement de vitesse.
Aide à la remorque
Aide le conducteur en lui fournissant un guidage visuel lorsqu'il fait marche arrière vers une remorque ou pendant les manœuvres de recul avec une remorque attachée. Certains systèmes peuvent fournir des images supplémentaires pendant la conduite ou la marche arrière avec une remorque. Certains systèmes peuvent fournir une assistance à la direction pendant les manœuvres de recul.
Autres systèmes d'aide à la conduite
Systèmes avancés d'éclairage avant
Les feux s'adaptent automatiquement à l'évolution des conditions de conduite en pivotant pour éclairer la trajectoire du véhicule, en passant des feux de route aux feux de croisement ou en éclairant à 90 degrés dans l'une ou l'autre direction à une intersection.
Caméra de recul
Permet de voir la zone située derrière le véhicule lorsqu'il est en marche arrière. Peut inclure l'assistance à la remorque, un système qui aide les conducteurs lors des manœuvres de recul avec une remorque attachée.
Assistance au freinage
L'assistance au freinage surveille la pression de la pédale de frein pour détecter automatiquement un freinage d'urgence. Il augmente alors la pression de freinage à des niveaux supérieurs à ceux de la pédale du conducteur et plus rapidement pour réduire les distances d'arrêt.
Surveillance des conducteurs
Surveille les conducteurs pour déterminer s'ils sont activement engagés dans la tâche de conduire. Certains systèmes surveillent le mouvement des yeux du conducteur et la position de sa tête.
Contrôle électronique de la stabilité
Freine automatiquement une ou plusieurs roues pendant de courtes périodes et/ou réduit la puissance du moteur pour maintenir le véhicule dans la direction voulue lorsqu'il fait une embardée pour éviter un obstacle.
Affichage tête haute
Projette une image des données du véhicule et/ou des informations de navigation dans le champ de vision du conducteur.
Vision nocturne
Facilite la vision du conducteur la nuit en projetant des images améliorées sur le tableau de bord ou l'affichage tête haute.
Contrôle de stabilité en roulis
Limite le roulis du véhicule en freinant une ou plusieurs roues et en réduisant la puissance du moteur dans les virages extrêmes ou les manœuvres d'évitement.
Alerte de vitesse
Rappelle au conducteur sa vitesse actuelle et/ou l'alerte lorsqu'il dépasse la limite de vitesse.
Caméra de vision indirecte
Utilise des caméras situées autour des véhicules pour présenter une vue des environs.
Contrôleurs de pression des pneus
Surveille la pression d'air de toutes les roues et alerte le conducteur lorsque la pression d'un pneu est tombée en dessous d'un niveau sûr.
Contrôle de la traction
Surveille la vitesse des roues et limite le patinage des roues lors de l'accélération en freinant et/ou en réduisant la puissance du moteur aux roues motrices.

Types de technologies d'aide à la conduite, avec la permission de Transport Canada

L'extension ultime de la technologie ADAS est l'autonomie complète, c'est-à-dire la capacité de conduite autonome (un acronyme courant est AV - "Autonomous Vehicle"). Si nous imaginons un monde futur où les voitures, les camions et les bus circuleront sans être contrôlés par des opérateurs humains, les défis liés à la création d'un système aussi vaste de technologies de conduite automatisée semblent décourageants.
Mais les récompenses seront grandes :

  • Beaucoup moins d'accidents causés par une erreur du conducteur, ce qui signifie moins de blessures et de décès, ainsi que moins de véhicules et de biens endommagés ou détruits.
  • Une consommation d'énergie plus faible grâce au covoiturage, et peut-être même moins de voitures nécessaires par habitant.
  • Des systèmes de circulation autogérés sur les routes très fréquentées, ce qui signifie moins d'embouteillages.
  • Et bien d'autres encore.

Highway with traffic jamLes autoroutes situées à proximité des zones urbaines sont des candidats de choix pour la mise en place de compteurs de trafic.

En 1963, Chicago a introduit les "ramp meters" (feux de circulation) sur les bretelles d'accès aux autoroutes très fréquentées, afin de réguler le nombre de voitures qui pouvaient entrer aux heures de pointe et d'éviter les embouteillages. Cette pratique se retrouve aujourd'hui dans le monde entier. À l'avenir, ce type de régulation pourrait se faire à un niveau plus élevé, en régulant ou même en redirigeant les voitures pour éviter les embouteillages.

Les six niveaux d'autonomie des véhicules

Le ministère américain des transports a adopté les six niveaux d'autonomie des véhicules élaborés par la SAE (The Society of Automotive Engineers International), comme suit :

NIVEAU TITRE DESCRIPTION
0 Pas d'automatisation Le conducteur contrôle à 100% le véhicule. Des systèmes tels que les freins antiblocage peuvent être installés, mais ils ne "conduisent" pas le véhicule.
1 Aide à la conduite Le niveau d'automatisation le plus bas, où un seul système, tel que le régulateur de vitesse passif ou le régulateur de vitesse adaptatif, est présent pour aider le conducteur.
2 Automatisation partielle de la conduite Les véhicules de niveau 2 sont équipés d'un système ADAS embarqué qui peut diriger, accélérer et freiner sans intervention humaine. Toutefois, un humain doit être à la place du conducteur et pouvoir prendre le relais à tout moment, d'où le terme "partiel" dans le titre.
3 Automatisation conditionnelle de la conduite Ces véhicules, qui constituent une avancée significative par rapport au niveau 2, peuvent prendre des décisions en fonction du trafic et d'autres considérations, puis agir en conséquence. Un opérateur humain doit toujours être présent sur le siège du conducteur et être capable de prendre le contrôle à tout moment.
4 Automatisation élevée de la conduite Ces véhicules se conduisent eux-mêmes, mais pour l'instant, ils ne peuvent fonctionner que dans certaines zones géographiques, sur certaines routes ou dans certaines limites de vitesse. Les services de taxi et de covoiturage déploient aujourd'hui des véhicules de niveau 4 sur plusieurs marchés.
5 Automatisation complète de la conduite Pas encore disponible pour le grand public, une voiture de niveau 5 ne nécessite aucune interaction humaine. En fait, une voiture ou un camion de niveau 5 n'aurait pas besoin d'avoir un volant ou des freins, ni de prévoir un conducteur humain.

Types de véhicules autonomes

Il existe aujourd'hui plusieurs types de véhicules autonomes :

Voitures de tourismes

Les voitures particulières entièrement autonomes restent l'objectif ultime de cette technologie. Mais, à l'instar des missions américaines sur la lune dans les années 1960 et 1970, les défis techniques qu'il a fallu relever pour envoyer des hommes sur la lune et les ramener sur Terre en toute sécurité ont généré un large éventail d'avantages, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur de l'exploration spatiale.

Ainsi, aujourd'hui, des années avant que l'autonomie à 100 % ne soit atteinte, nous récoltons déjà les fruits des progrès apportés par la technologie ADAS. Avec des fonctions telles que la prévention des collisions, les caméras de recul, les capteurs de stationnement, le régulateur de vitesse adaptatif et la détection des angles morts, les systèmes ADAS ont déjà rendu la conduite plus sûre.

Le "pilote automatique" de niveau 2 de Tesla n'est pas la technologie de conduite autonome la plus avancée du marché, mais elle est probablement la plus connue des consommateurs en raison de la popularité de la marque Tesla. Tesla a acquis sa notoriété en tant que fabricant de voitures particulières entièrement électriques. En 2021 et 2022, l'entreprise se lancera dans le secteur des petits (camionnettes) et des gros camions (classe 8).

La conduite autonome et la technologie des voitures électriques vont bien ensemble, car toutes deux nécessitent beaucoup d'ordinateurs. En juillet 2021, Tesla a commencé à télécharger la version Beta 9 tant attendue de l'autonomie de niveau 4 dans les voitures de ses clients. Dans le même temps, Tesla s'empresse d'avertir que les conducteurs doivent rester à la place du conducteur et être en mesure de prendre le relais à tout moment. Elon Musk, le PDG de Tesla, a commencé à promettre cette version bêta dès 2018.

Yandex a testé ses véhicules à conduite autonome dans différentes villes du monde. Regardez cette vidéo condensée d'un trajet d'une heure dans les rues d'Ann Arbor avec l'une de leurs voitures, qui navigue entre les zones de construction, les piétons et les autres véhicules:

Yandex : une heure de conduite autonome à Ann Arbor (Michigan)

Les autorités de ces villes doivent prendre des dispositions particulières pour permettre le déploiement à titre expérimental et commercial des véhicules à conduite autonome. Il y a bien sûr des risques, et de nouvelles lois devront être rédigées pour traiter de la responsabilité, par exemple, lorsque des accidents se produisent inévitablement.

Taxis et véhicules de covoiturage

Parmi les entreprises qui travaillent sur les taxis autonomes (alias "robots-taxis") et les véhicules de covoiturage, citons Waymo, TuSimple, Plus AI, etc. Il n'est pas surprenant que les géants du covoiturage, Uber et Lyft,soient profondément impliqués dans l'espace de conduite autonome, investissant des millions et formant des alliances dans le domaine de la conduite autonome. Ils cherchent à remplacer le coût des conducteurs humains par la technologie, tout comme le font les grandes et petites entreprises de livraison par camion.

Typical Waymo One driverless taxi

Taxi sans conducteur Waymo One typique
Image fournie par Waymo, Inc. © 2021 Waymo LLC

Si l'on prend un exemple, Waymo est une filiale américaine d'Alphabet, la société mère de Google. Aujourd'hui, les habitants de la région métropolitaine de Phoenix aux États-Unis peuvent héler un taxi Waymo One entièrement autonome en utilisant l'application Waymo sur leurs smartphones. Les taxis sans chauffeur de Waymo sont considérés comme étant au niveau 4 d'autonomie, mais uniquement dans un itinéraire prescrit et dans des conditions connues.

À ce jour, Waymo exploite 300 taxis dans une zone de ~100 miles carrés (~260 km2) qui comprend les villes de Chandler, Gilbert, Mesa et Tempe. Il convient de mentionner que les taxis Waymo entièrement sans conducteur, c'est-à-dire "rider only", opèrent dans une zone environ deux fois moins grande.

Camions de transport, 

Selon le ministère américain de l'énergie (US DOE), les véhicules transportent chaque année 11 milliards de tonnes (9,9 milliards de tonnes métriques) de marchandises, soit environ 35 milliards de dollars (29,5 milliards d'euros) de marchandises par jour, et déplacent des personnes sur plus de 3 trillions de miles (~4,8 milliards de km). Le secteur des transports représente environ 30 % des besoins énergétiques totaux des États-Unis et 70 % de leur consommation de pétrole.

L'ampleur de ces chiffres explique pourquoi le DOE s'intéresse tant à l'augmentation de l'efficacité énergétique des transports, et les fonctions ADAS avancées en sont une composante essentielle. Comment ?

L'une des premières applications envisagées pour les véhicules autonomes ou à conduite autonome concernait les camions en "peloton". Dans ce scénario, proposé pour la première fois par le magazine Popular Science magazine en 1995, un camion de tête conduit par un opérateur humain dirigerait un convoi (ou "peloton") de camions autonomes qui suivraient un leader conduit par un opérateur humain. Cette approche a des applications non seulement dans les transports, mais aussi dans l'agriculture, l'exploitation minière, les opérations militaires, etc. Soutenue par Volvo, Peloton Technology développe activement la technologie de "platooning" de camions.

Selon un rapport du DOE de 2018 : "Le platooning implique l'utilisation de communications de véhicule à véhicule et de capteurs, tels que des caméras et des radars, pour relier virtuellement deux ou plusieurs camions ensemble dans un convoi. La liaison virtuelle permet à tous les véhicules du peloton de communiquer entre eux, ce qui leur permet d'accélérer automatiquement ensemble, de freiner ensemble, et leur permet de se suivre à une distance plus proche que ce qui est généralement possible avec des camions non reliés."

Les avantages du platooning sont les suivants :

  • Réduction des coûts énergétiques, car le véhicule de tête fend l'air, ce qui réduit la traînée aérodynamique des camions en peloton qui le suivent de très près.
  • Les distances entre les véhicules étant réduites, les camions en peloton occupent moins d'espace sur les routes.
  • Sécurité humaine accrue, puisqu'il n'y a qu'un seul conducteur. Cet aspect est encore plus important dans le cas des véhicules militaires opérant dans des zones de guerre.

Aujourd'hui, l'accent est mis sur les véhicules commerciaux à conduite autonome pour la livraison de marchandises dans de gros camions, ainsi que pour la livraison locale de nourriture et de petits colis dans des camions beaucoup plus petits, parfois appelée livraison du "dernier kilomètre". Cela inclut les colis ainsi que la nourriture, comme la livraison de pizzas, par exemple. De nombreuses entreprises sont en phase de test et de développement opérationnel à petite échelle dans ce domaine. Parmi les entreprises qui travaillent dans ce domaine figurent Daimler, Volvo, Navistar, Paccar (le fabricant des camions Peterbilt, DAF et Kenworth), Ford Otosan, etc. 

Waymo Via est le service de livraison commerciale de Waymo, qui applique la même technologie de véhicule sans conducteur que celle de son service de taxi à la fois au transport routier longue distance et à la livraison du dernier kilomètre à l'aide de véhicules beaucoup plus petits. Waymo ne fabrique pas de véhicules, mais s'est associé à d'autres entreprises comme Fiat-Chrysler, Audi, Toyota, et Jaguar.

Tesla développe actuellement le Tesla Semi, un semi-remorque de classe 8 destiné au transport routier longue distance. Il sera équipé de quatre moteurs électriques indépendants, un par roue motrice. La première version nécessitera un conducteur, mais elle est destinée à devenir un camion entièrement autonome grâce au système Autopilot de la société.

Tesla truckLe prochain Tesla Semi, camion tout électrique
Image reproduite avec l'aimable autorisation de Tesla, © 2021 Tesla

Résumé

Quand vous étiez enfant, avez-vous pensé que votre voiture familiale serait équipée d'un RADAR et d'un SONAR comme les avions et les sous-marins ? Saviez-vous même ce qu'était le LiDAR ? Aviez-vous imaginé des écrans plats dominant le tableau de bord et un système de navigation relié à des satellites dans l'espace ? Tout cela aurait ressemblé à de la science-fiction, et aurait été totalement hors de portée pendant au moins 100 ans. Mais aujourd'hui, tout cela et bien plus encore est une réalité.

L'ADAS est le type de développement le plus important à l'heure actuelle. Bien sûr, il existe en parallèle des développements de véhicules hybrides et électriques, qui sont également extrêmement importants pour réduire les gaz à effet de serre et l'utilisation de combustibles fossiles.

Les ADAS concernent directement l'aspect le plus important du voyage : la sécurité humaine. Étant donné que plus de 90 % des accidents de la route, des blessures et des décès sont dus à une erreur humaine, chaque progrès en matière d'ADAS a un effet clair et absolu sur la prévention des blessures et des décès.

Ceci est la partie 1 sur 4 dans cette série. Vous pouvez accéder aux 4 parties grâce à ces liens:

Partie 1. Qu'est-ce que l'ADAS? (cet article)
Partie 2. Type de capteurs ADAS utilisés aujourd'hui
Partie 3. Comment les systèmes ADAS sont-il testés?
Partie 4. Protocoles et normes de sécurité ADAS